Polygynie

La polygynie est pour un homme le fait de vivre avec plusieurs femmes ou, d'une façon plus générale, la situation d'une espèce animale dans laquelle le mâle s'accouple avec plusieurs femelles.



Catégories :

Polygamie

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • entre autres, du droit des femmes à l'égalité dans le mariage et les ... (source : justice.gc)
  • La polygynie est extrêmement répandue dans le monde, à l'opposé de la... qui tend à remplacer aujourd'hui la polygynie simultanée : on prend ses femmes l'une... chrétien sincère et particulièrement assidu à la pratique religieuse sous toutes ses... (source : universalis)
Pays autorisant la polygynie en 2006 (en vert)  : le cas de l'Inde est partiel : seuls les communautés musulmanes ont droit à cette pratique.

La polygynie est pour un homme le fait de vivre avec plusieurs femmes ou, d'une façon plus générale, la situation d'une espèce animale dans laquelle le mâle s'accouple avec plusieurs femelles. C'est le cas le plus courant de polygamie (le fait de contracter plusieurs unions), l'autre étant la polyandrie, situation où une femme vit avec plusieurs hommes (si elle les épouse, elle sera polygame).

La polygynie humaine

La polygynie dans l'histoire européenne

Les Vikings établis en Normandie gardèrent cette tradition quoiqu'étant convertis au christianisme. Ainsi les jarl et ducs de Normandie, depuis Rollon le Marcheur, jusqu'à Robert le Magnifique (5 générations) pouvaient avoir plusieurs secondes épouses, nommées frilla. Les fils issus de ces unions étant nommés "bâtards", cela explique le premier nom de Guillaume le Conquérant, à savoir Guillaume le Bâtard.

Aspects religieux

La polygynie est une pratique culturelle qui peut trouver sa justification dans certains cultes.

Polygynie et judaïsme

Les Juifs de culture Ashkénaze suivent l'interdit de Rabbenou Guershom concernant la polygynie.

Certains Juifs Séfarades et mizrahim n'ont illégalisé la polygynie que particulièrement il y a peu de temps, suite à leur émigration dans des pays où cette pratique n'était pas autorisée.

Parmi les Juifs karaïtes, qui ne suivent pas les lois rabbines, la polygynie est aujourd'hui inexistante.

Polygynie et islam

Le Coran, livre saint de l'islam, fait aussi référence à la polygynie (3 :IV)

«Et si vous craignez de n'être pas justes envers les orphelins... Il est permis d'épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n'être pas équitable avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. Cela pour ne pas faire d'injustice (ou pour ne pas aggraver votre charge de famille)

Ou encore (4 :129)

«Vous ne pourrez jamais être équitable entre vos femmes, même si vous en êtes soucieux. Ne vous penchez pas particulièrement vers l'une d'elles, au point de laisser l'autre comme en suspens. (... )». [1]


Ce verset ne doit ni faire oublier que la norme du mariage dans la civilisation musulmane est la monogamie ni le fait que la polygynie est beaucoup antérieure aux textes coraniques et n'a par conséquent pas été instaurée par l'islam. Au contraire, l'islam a limité le nombre d'épouses à quatre (bien que Mahomet ait eu onze épouses[réf.  nécessaire]), un nombre qui pouvait être plus élevé avant l'avènement de cette religion en Arabie. Il n'incite nullement le croyant à devenir polygyne mais est plus fréquemment interprété comme une réglementation de cette pratique et peut-être apporter une solution morale, pratique et humaine aux veuves ainsi qu'aux orphelins si on prend en compte la position de ce verset au sein du Coran. En effet ce verset traitant de la polygamie a été révélé après la bataille de Uhud durant laquelle des douzaines de musulmans furent tués, laissant derrière eux des veuves et des orphelins dans le besoin.

La polygamie est avant tout une mesure sociale. La norme dans l'islam est la monogamie. Selon le rite hanbalite, il est recommandé (mandub) d'épouser une seule femme, car il y a un risque d'injustice entre les épouses dans la polygamie. [2]

Polyginie et mormonisme

L'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours a autorisé la polygynie chez ses membres sous le nom de mariage plural jusqu'en 1889.

Aspects statistiques

Aspects sociologiques

Polygynie animale

Notes et références

  1. Traduction Muhammad Hamidullah, sur le site e-qra. com
  2. (ar) / (tr) Şeyh Abdurrahmân El-Cezîrî, Dört Mezhebin Fıkıh Kitabı (Kitâb'ul Fiqh alâ al Mazhâhib'ul arba'a), Traduction : Hasan Ege, Bahar yayınları. Cilt : V, Sh : 24

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : polygynie - pratique - femmes - épouse - islam - polygamie - étant - aspects - juifs - orphelins - verset - pays - musulmanes - homme - situation - animale - laquelle - unions - humaine - normandie -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Polygynie.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 27/10/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu